Digitalisation en temps de crise ? | MyMediaConnect®

Comment la digitalisation a changé les marques en temps de crise ?

Comment la digitalisation a changé les marques en temps de crise ?

Comment les marques approchent-elles cette transformation digitale ? Comment doivent-elles réagir dans ces moments de crise ?

Gabriel García Márquez a écrit « L’amour en temps de choléra » … Si nous l’adaptons au contexte de l’année dernière, cela deviendrait « L’amour en temps de pandémie ». Nous avons dû vivre en temps de confinement et télétravail, temps dans lequel nous nous sommes demandé comment digitaliser notre business.

Nous faisons face à une mutation importante, ou nous devons nous adapter à des nouveaux modèles de travail et de marché perturbateurs. Une ère pendant laquelle les marques seront plus exigeantes et reconsidèreront leurs processus de production tout en tenant en compte le contexte de digitalisation.

La digitalisation est le principal.

Pendant la pandémie, nous avons à peine eu le temps pour anticiper ni s’organiser. Mais beaucoup d’entreprises ont réussi à fonctionner en télétravail. En grande partie grâce à des méthodologies qui nous permettent de prendre notre ordinateur et être pareillement efficient qu’au bureau. Le partage d’informations en un server et l’utilisation d’outils digitaux pour se coordonner était quelque chose de plus habituel en startup.

Les plateformes digitales crées pour le télétravail s’installent pour ne pas repartir. Les nouvelles technologies sont en train de changer le marché du travail. Chaque fois plus d’entreprises choisissent pour une forme de travail plus intelligente, flexible et productive.

La transformation digitale est fondamentale. L’inversion dans la digitalisation apporte des résultats à court termes et nous ne devons pas le voir comme une dépense à éviter ou reporter. Il est nécessaire de le voir comme une inversion essentielle pour s’adapter au marché actuel, augmenter la productivité et la professionnalité des processus.

Cette digitalisation doit aussi arriver à nos employés. Nous devons les former pour qu’ils travaillent de façon optimale et avec une meilleure utilisation des outils disponibles.

Comment choisir le bon outil pour la digitalisation?

La première étape est de choisir un software intuitif et d’utilisation facile. Pour cela, il existe une multitude d’outils qui aident à la gestion de différents départements, à Little Buddha, cela fait déjà plusieurs années que nous développons des technologies qui aident à la gestion des marques : branding, pakaging, réseaux sociaux, vidéos corporatives…

Depuis notre perspective de département de marketing, nous avons observé qu’il y a beaucoup de problèmes qui peuvent surgir tout au long de la chaine de travail. Par exemple, devoir poursuivre différentes personnes pour avoir la bonne version des textes légaux, le dernier feu-vert, l’art final du packaging master éditable, les dernières vidéos en HD, les matériaux pour les réseaux sociaux… qui les a ? où sont-ils ?

Nous avions besoin d’une solution à tous ces problèmes. Nous avons donc développé l’outil MyMediaConnect. Il permet aux sociétés de gérer plusieurs projets de marque. Son but est de gérer les flux de travail avec des délais précis, des responsables attitrés et des actifs de marque comme output final des projets.

Pour quel type de projets ?

Principalement ceux qui nécessitent un flux de travail de certains départements comme le département de marketing, achats, design, qualité, trade marketing, R&D&I, etc. comme le lancement de nouveaux produits, nouveau design de packaging, gestion de communications/modèles, des applications d’entreprise sur différents supports, des vidéos, des matériaux au point de vente, entre autres applications.

Si nous devons expliquer comment MyMediaConnect fonctionne, il est très important de souligner qu’il fonctionne dans un « cloud », permettant de travailler de manière présentielle ou à distance en communication avec tous les départements internes et les collaborateurs externes. Cet avantage permet de travailler sur des projets d’une façon coordonnée et d’avoir des privilèges spécifiques en fonction de l’utilisateur et les tâches principales, par exemple :

  • Création des projets :Le project leader peut commencer un projet dans les différents workflows standardisés et sélectionner les utilisateurs liés à ce projet, et ce d’une façon facile depuis son bureau/domicile.
    La priorité est l’accomplissement des tâches dans le délai fixé. Le système permet d’adapter le processus de validation à chaque société, en sélectionnant qui doit connaître, qui doit valider, etc. et de le consulter depuis un dashboard simple qui offre une visibilité adéquate sur la progression de tous les projets.
  • Cycle de validation : Obtenir la validation d’un design, des textes juridiques, de tout actif de marque numérique de la part de différentes personnes (directeur/directrice juridique, directeur/directrice industriel, directeur/directrice de R&D&I, directeur/directrice de marketing, etc.) dirigé par le/la Project leader du projet.
  • Aide à la correction des designs : Comparer de façon automatique les modifications d’un design par rapport à un autre (connu comme softproofingdans notre secteur), en indiquant les modifications de texte o de design afin de les valider (Oui, c’est correct, le changement du % d’un ingrédient a été modifié, par exemple) ou de les corriger (un pictogramme ou un autre élément du design a été supprimé de façon involontaire).
  • Banque de données actualisées : le système garantit que les informations disponibles sont toujours à jour, sans devoir dépendre de la mémoire propriété d’une autre personne ou d’un fichier sauvegardé sur le disque dur d’une autre personne. Cela permet que tout le monde puisse accéder à des informations actualisées, et ce à l’échelle internationale (aucun texte juridique incorrect / version de design obsolète ne sera envoyé par inadvertance car toutes les personnes autorisées disposent de l’historique classé et visible). Vous pouvez éviter des catastrophes comme celle racontée dans l’article « Lasagnes aux cannellonis ».
  • Connexion :MyMediaConnect ne vise pas à supprimer les éventuels processus ou les outils existants au sein de la société, mais à les compléter, permettant ainsi de se connecter à la plupart d’entre eux en utilisant ces mêmes outils ou d’autres plus complexes comme SAP, grâce aux incorporations qui permettent de faciliter le travail des équipes et de visualiser les projets d’une façon centralisée.

En somme, MyMediaConnect représente le meilleur allié pour les marques et les équipes afin de mieux gérer les délais et les résultats de manière efficace et ordonnée ce qui, dans des moments de télétravail comme celui que nous vivons actuellement, permet de maintenir et augmenter la productivité des équipes concernées.

Certains pensent que cette pandémie est venue pour nous changer et que nous ne gérerons plus de la même manière nos relations humaines et professionnelles. La réalité est que noud ne gérons pas nos relations professionnelles ou personnelles de la même manière qu’avant et cela ne va surement pas changer.

Étant donné les circonstances actuelles, le fait de numériser les processus est évidement un des aspects que nous sommes obligés à mettre en place au plus vite, en présentant l’outil par visioconférence pendant qu’une autre équipe le met en place dans une société de grande consommation.

Si vous voulez en savoir plus sur MyMediaConnect, regardez cette vidéo ci-dessous.

Découvrez par vous même comment MyMediaConnect
simplifie la complication.

Contact us - BPM Software & DAM Software
MyMediaConnect: BPM Software (Business Process Management).

© 2021, MyMediaConnect